Catégories
Comptabilité

La comptabilité analytique

Auteur de l’article Cassandre
Cassandre, Brand Manager

Qu’est ce que c’est ?

Il arrive parfois que l’administrateur de production et le comptable traitent la même source d’information, c’est à dire une facture ou une note de frais, sans mutualiser leurs travaux. Le comptable va enregistrer une écriture dans son logiciel en vue des déclarations fiscales et l’établissement du bilan. De son côté, le responsable de production va enregistrer la dépense sous excel, ou dans un logiciel métier, pour suivre et connaître le coût de production.

Grâce à la comptabilité analytique : fini le double travail. Il suffit d’imputer une information supplémentaire à l’écriture comptable pour que celle ci puisse être exploitée dans le suivi de production. Via un, ou plusieurs axes analytiques, il sera possible de faire parler la comptabilité dans une dimension métier.

Fiscalement, aucune disposition n’oblige les entreprises à tenir une comptabilité analytique. Cependant l’administration peut demander l’ensemble des éléments gérés par les systèmes informatisés de comptabilité analytique ou budgétaire lorsqu’ils existent.

La comptabilité analytique peut être affectée aux comptes de charges et produits. L’objectif de la comptabilité analytique est l’édition d’un classement de la comptabilité par destination et non plus par nature.

Prenons l’exemple du secteur de la production audiovisuelle, les principales sections analytiques sont les suivantes :

  • Nom du projet : afin de connaître le coût de chaque production.
  • Crédit d’impôt : affectation des dépenses en deux catégories (éligible et non éligible) afin de connaître la base de calcul du crédit d’impôt.
  • Pays : afin de pouvoir distinguer les dépenses étrangères dans les rendus de comptes au CNC.
  • Région : afin de pouvoir regrouper les dépenses par région dans les rendus de comptes relatifs aux aides régionales.

Ces sections peuvent donc avoir un intérêt très important puisque la comptabilité analytique peut parfois être imposée, certains contrats de coproduction prévoient une clause concernant la comptabilité analytique, comme par exemple :

« Le contractant tiendra une comptabilité analytique faisant apparaître séparément toutes les opérations relatives à la production du programme. Il centralisera et conservera tous les documents et pièces comptables et sera en mesure d’établir un lien entre ces éléments et ses comptes sociaux certifiés, ou les éléments déposés au greffe du Tribunal ou auprès de l’administration fiscale. »

Comment bien utiliser la comptabilité analytique sur la plateforme Movinmotion Comptabilité ?

Que ce soit pour l’embauche des intermittents ou l’engagement des dépenses, il est nécessaire d’utiliser une codification uniforme.

L’axe analytique principal sera toujours celui précisant le nom du projet. C’est pourquoi le code à utiliser pour la paie et les dépenses doit être le même. Inutile d’affecter les paies sur un code et les dépenses sur un code différent si tout cela se rattache à un même projet. L’analyse de la comptabilité analytique sera au final impossible.

Sur Movinmotion Comptabilité il est possible d’utiliser un deuxième, voire un troisième, axe analytique selon ses propres besoins. Mais avant de se lancer, il est préférable d’en discuter avec son comptable, ou son expert-comptable, qui aura une vision des choses complémentaire.

Vous voulez recevoir nos mots doux ?

Une fois par mois, pas plus. Pas de spam inutile, si l’on décide de vous parler, c’est que l’on a quelque chose d’important à vous dire. En vous inscrivant à notre newsletter vous recevrez des actualités en rapport avec Movinmotion et ses produits, mais aussi des actualités sociales, comptable, juridiques et tout ce qui pourrait vous aider (et si on arrive à vous décrocher un sourire en plus on aura tout gagné)